Navigation – Plan du site

9 | 2011
La conversion : Antiquité et Moyen Age

Ce neuvième numéro des Cahiers d’Étude du Religieux ouvre ses pages au phénomène de la conversion dans l’Antiquité et le Moyen Âge. Un champ chronologique vaste qui permettra également de varier les approches : historique, sociologique et littéraire. Le premier regard sera celui posé par Isabelle Pasquier sur des itinéraires d’une conversion si cruciale dans le christianisme ancien. Rafaele Savigni, à son tour, voit dans l’époque carolingienne un tournant qui le mène à s’interroger sur le passage d’une forme de fluidité première à une forme de « rigidification » de l’encadrement des populations. Isabelle Augé évoque l’apparition d’une Église arménienne rejetant les décisions prises lors du concile de Chalcédoine en 451, et donc distincte de l’Église universelle, une Eglise possédant ses propres définitions théologiques et ses propres rites mais projetée dans une situation fluctuante, qui amènera au gré des aléas de la politique les catholicos arméniens, garants de la foi, à se rapprocher des Grecs, dans la recherche d’un compromis, ou, au contraire, à s’en éloigner. Ce numéro se fermera sur l’intervention de Catherine Nicolas interrogeant les formes et les enjeux de la conversion entre les XIIe et XIIIe siècles en partant de l’hypothèse d’une rhétorique et d’une poétique communes aux différents romans du Graal en prose.

  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Maison des sciences de l’homme Sud – MSH Sud
  • Les cahiers de Revues.org