Navigation – Plan du site

Présentation

Les Cahiers d’Études du Religieux - Recherches interdisciplinaires (CER-RI - ISSN 1760-5776) sont l’émanation des activités du Centre interdisciplinaire d’Études du Religieux (CIER) au sein de la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSH-M). Ils diffusent, dans des numéros thématiques, les communications présentées lors des différents séminaires.

Dernier numéro en ligne
16 | 2016
Le fait religieux interrogé par les chercheurs

Les quatre textes qu’offre ce nouveau numéro des Cahiers d’Étude du Religieux – Recherches Interdisciplinaires sont autant d’analyses sur la question du point de vue du chercheur en études religieuses. Fidèle à sa vocation d’une interdisciplinarité à large spectre temporel, la revue propose ici des objets d’étude allant de l’Antiquité au monde contemporain, mais tous interrogés par ou à travers de grandes figures de l’intelligentsia française des XXe et XXIe siècles.

C’est d’abord J. Lagouanère qui s’intéresse à l’Introduction à l’étude de Saint Augustin d’Étienne Gilson pour montrer à quel point les présupposés idéologiques et méthodologiques de ce spécialiste de philosophie médiévale, qui était par ailleurs un des leaders du mouvement néothomiste, ont influencé son approche de la pensée augustinienne. C’est ensuite Louis Massignon, parfait contemporain d’Étienne Gilson, qui interpelle D. Avon : cet orientaliste qui occupa la chaire de sociologie musulmane au Collège de France a frayé une voie inédite au sein de l’Église catholique ainsi qu’une approche particulière des sciences religieuses, non sans susciter nombre de critiques. F. Accardi s’attaque, pour sa part, à la déconstruction du christianisme par Jean-Luc Nancy dont l’écriture philosophique est complexe et volontiers elliptique. Enfin E. Cuvillier nous permet de passer du particulier au général en reprenant, sur nouveaux frais, la vieille question de l’objectivité scientifique en matière d’exégèse biblique : après avoir donné quelques repères historiques concernant les grandes étapes de l’interprétation biblique, le théologien pointe les défis que doit relever aujourd’hui l’exégète des textes sacrés.